enseignement courses élevage cross endurence barrel
ACCUEIL
MON CURSUS
ANOMALIES & PATHOLOGIES

Le rôle des dents est le broyage des aliments, elles font ainsi partie du processus de digestion. Avec l'évolution de l'utilisation des chevaux, la domestication, son orientation vers le sport, son confinement en boxe pour des raisons pratiques, son mode de vie s'est considérablement éloigné de ce qu'il était à l'état naturel. Cet animal de grands espaces s'est vu réduire de plus de moitié son temps de mastication. Avant, les chevaux mangeaient pendant de longues heures de l'herbe, aliment abrasif. Maintenant, ils mangent très souvent du granulé, aliment très facile à écraser, l'usure des dents est donc moins importante. Cette mastication est la base de l'usure naturelle des dents, par opposition l'une contre l'autre. Les dents ont une éruption presque continuelle (environ 2 mm/an), les mouvements des mâchoires ne sont pas parfaits, c'est ainsi qu'il se crée des surdents. Le cheval possède une réserve de dent dans la machoire et sous la gencive. Arrivé à la fin de sa vie, les dents du cheval s'usent toujours mais ne poussent plus. C'est pourquoi on peut observer chez les vieux chevaux une faible hauteur de dent, proche de la gencive et certaines fois ces dents bougent et tombent faute de racines profondes. Avant la domestication des chevaux, les problèmes dentaires avaient pour conséquence l'affaiblissement du cheval et donc sa mort naturelle ou bien provoquée par un prédateur.

L'Articulation Temporo-Mandibulaire (ATM), permet le mouvement de la mandibule et le broyage des aliments. Certaines anomalies congénitales ou pathologies peuvent avoir des conséquences fâcheuses sur cette articulation et provoquer des problèmes lors de l'utilisation sportive du cheval et/ou sur son état général. Des maux de nuque et de dos peuvent être consécutifs à des problèmes de l'ATM.

Pathologies classées selon la fréquence de cas rencontrés :

  • les surdents, se situent côté joue sur le maxillaire, et côté langue sur la mandibule, . Elles peuvent blesser le cheval, l'empêcher de s'alimenter et lui faire perdre beaucoup de poids.
  • une dominance : dent qui se trouve au dessus du niveau des autres dents de la même arcade. C'est une dent plus dure ou bien qui pousse plus vite que sa dent opposée ou encore qui n'a pas d'antagoniste et qui va créer une dominance sur la table dentaire. Celle-ci va gêner ou bloquer les mouvements de la mandibule.
  • les dents de loup lorsqu'elles sont présentes sont placées devant la 1ère prémolaire en 1ère ou 2ème arcade, c'est à dire sur le maxillaire. Ces dents gênent le cheval lorsqu'il a le mors dans la bouche. De même, les dents de cochon, beaucoup plus rares, ont le même emplacement, mais sur la mandibule.
  • les coiffes de lait ou dents de lait retenues posent des problèmes lorsqu'elles tardent à tomber (voir tableau d'éruption dentaire), et gênent la pousse des dents définitives .
  • le tartre peut entourer les canines et faire des boules de calcaire pouvant entraîner une gingivite.
  • les caries qui sont assez rares, ou plutôt très difficile à déceler dans leur stade primaire, beaucoup plus facile à repérer lorsque la pathologie à évoluée, à cause de l'odeur qui s'en dégage.
  • le cheval bégu, bouche de bouledogue ( la mandibule avance plus que le maxillaire), ou bec de perroquet (le maxillaire avance plus que la mandibule). Les mâchoires décalées de façon longitudinales provoquent la non-usure des dents situées aux extrémités de la table dentaire en question. Les 1ères prémolaires ou les dernières molaires forment des pics, des rampes pouvant aller jusqu'à la blessure de la gencive opposée.
  • les dents surnuméraires et/ou la pousse anarchique des dents.
  • le lampa est une inflammation des muqueuses du palais dur, en général placé derrière les incisives du maxilaire.
  • la fracture de mâchoire, suite à un choc , peut provoquer des mouvements anormaux de la mâchoire inférieure et engendrer des problèmes articulaires et inflammatoires.

Il est conseillé de montrer son cheval au moins une fois par an à l'ostéopathe, après le passage du dentiste.

Le praticien dentaire traite les pathologies dentaires, l'ostéopathe élimine ensuite les problèmes de compensation survenus avec les problèmes dentaires.

DEPLACEMENTS
DENTITION DES EQUIDES
ANOMALIES & PATHOLOGIES
LES SOINS DENTAIRES
LE MATERIEL
GALERIE
LEGISLATION
LIENS
PHOTOS
l'ATM (Articulation Temporo-Mandibulaire)
dents de loup
coiffes de lait de prémolaires
coiffes de lait d'incisives
décalage longitudinal
HAUT DE PAGE